L’Avènement de la République

septembre 4, 2010

EGALITE

Filed under: Régime communautaire,République — Michel Ahnee @ 2:42

Amnesty International Maurice lance une campagne contre le communalisme. Pourquoi ?

Dans un texte de 1755 Rousseau explique ce qui fait la différence entre l’animal et l’homme.
« Je ne vois dans tout animal qu’une machine ingénieuse, à qui la nature a donné des sens pour se remonter elle-même, et pour se garantir, jusqu’à un certain point, de tout ce qui tend à la détruire, ou à la déranger. J’aperçois précisément les mêmes choses dans la machine humaine, avec cette différence que la Nature seule fait tout dans les opérations de la bête, au lieu que l’homme concourt aux siennes, en qualité d’agent libre. (…) La nature commande à tout animal, et la bête obéit. L’homme éprouve la même impression, mais il se reconnaît libre d’acquiescer, ou de résister; et c’est surtout dans la conscience de cette liberté que se montre la spiritualité de son âme »
La faculté de l’individu de décider de sa construction personnelle est ce qui caractérise fondamentalement l’être humain. Contrairement à l’animal, l’humain choisit et créé son histoire.

Conçue comme un rempart protégeant les droits de l’individu, afin d’assurer l’épanouissement de cette valeur centrale qu’est « l’humain se bâtissant », la République établit, avec les autres droits fondamentaux, le principe fondamental d’Egalité. Les hommes naissent libres et égaux en droit. Le principe d’Egalité protège les individus des discriminations odieuses fondées sur ce qu’ils sont : leur race, leurs croyances, leur ethnie.

Contrarier, empêcher, restreindre cet individu, libre par essence, dans son épanouissement, dans son historicité, pénaliser un individu, le priver des opportunités de la vie en raison de son identité, bafoue l’humain.

L’Egalité est aveugle aux caractéristiques raciales, religieuses, ethniques et ne fait de distinctions entre les humains qu’en raison de leurs vertus et de leurs talents individuels.

Le principe d’Egalité interdit tout autant que des individus soient indûment avantagés en raison de critères identitaires. Car à chaque fois qu’un individu se voit octroyé un avantage quelconque en raison de ce type de critère cela correspond, systématiquement, à un droit, un poste, un avantage qui est enlevé à un autre individu parce qu’il n’est pas de la « bonne race », de la « bonne religion », de la « bonne ethnie ». Ou de la « bonne caste ».

La section 16 de la Constitution de la République de Maurice définit la discrimination comme « affording different treatment to different persons attributable wholly or mainly to their respective descriptions by race, caste, place of origin, political opinions, colour, creed or sex. »

Or le communalisme n’est rien d’autre qu’un système de requêtes et de rétributions différenciées tenant compte de l’identité raciale, religieuse, ethnique, castéiste du requérant. Le communalisme c’est donc bien de la discrimination telle que définie par notre Constitution.

La section 16(2) de notre Constitution est indéniablement bafouée par certains élus qui transforment leurs bureaux en véritables officines de « leur communauté » :-
« no person shall be treated in a discriminatory manner by any person acting in the performance of any public function »

La perversité particulière du communalisme réside cependant dans l’acceptation sournoise d’une fausse valeur morale :- l’équité communaliste. L’Equité communaliste est une dégénérescence de l’égalité, et prétend que 1) le pays et ses richesses doivent être partagés équitablement entre des communautés suivant la modalité obsessionnelle du donnant-donnant (trade-off) et 2) les droits des communautés sont proportionnels à leur poids démographique.

Il s’agit de montrer que l’Egalité, celle de la Constitution et des conventions internationales, celle que l’on enseigne dans toutes les bonnes universités, rejette l’Equité communaliste des « gros feuilles » qui mettent en péril la paix et la stabilité de notre République.

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :